AG 2020 : BioZone veut porter un regard exigeant sur l’écologie

Forts du succès de BioZone 2019, qui a drainé à Mûr-de-Bretagne (Côtes-d’Armor) autour de 11 000 visiteurs, les organisateurs de la foire biologique régionale planchent déjà sur la 35e édition qui aura lieu les 12 et 13  septembre.

« L’intitulé du thème n’est pas encore défini, mais il tournera autour des notions d’autonomie et de transition. Face aux perspectives d’effondrement présentées par certains spécialistes, nous nous interrogeons sur des solutions concrètes et positives pour imaginer une autre façon de vivre, plus résiliente et plus autonome », souligne Cécile Jamoneau, en charge de la communication au sein de l’association Produire et Consommer Biologique (APCB), dont le but est de promouvoir et de soutenir le développement de l’agriculture biologique, ainsi que les pratiques écologiques diverses.

Une réflexion sur le zéro déchet

Lors de l’assemblée générale qui s’est tenu dimanche matin, le président Mikaël Auffret s’est réjoui non seulement du succès de la dernière édition, mais aussi du bon fonctionnement de l’association.

« Une vraie démocratie est instaurée dans les prises de décisions. Chacun a la possibilité de s’exprimer et de faire valoir son point de vue. Mais tout naturellement un consensus s’opère très vite. Cela démontre que tous poursuivent le même objectif, celui de proposer un regard militant et exigeant sur la bio et l’écologie en général. »

L’édition 2019 a réuni 206 exposants, dont 31 nouveaux, et 130 Bretons, dont beaucoup de paysans et créateurs locaux. Pour cette édition, « une sélection plus sévère des exposants, surtout concernant l’artisanat ethnique car sa traçabilité est incertaine » sera mise en place. Les recettes s’en sont ressenties mais « l’APCB assume cette perte de profit pour une meilleure cohérence ».

Dans les semaines à venir, l’association compte créer une commission éco-responsabilité qui viendra élargir la réflexion portée sur le zéro déchet au niveau accessibilité, transports, alimentation, déchets, utilité sociale. « L’objectif étant de garantir la dimension écologique et sociale en tout point dans l’organisation de la foire. »

Ouest-France